Constituer une collection de fossiles

à partir d'un original.


C'est bien de pouvoir proposer à chaque binôme un moulage du même fossile. D'abord, tout le monde peut toucher et en plus, on parle tous de la même chose.

Pour réaliser le moulage, il ne faut rien d'autre que de l'argile à modeler et du plâtre.

 

Le produit de base est la "Terre à modeler" qu'on trouve dans les boutiques dédiées aux arts plastiques (par exemple au BHV, 1er étage).

On la trouve également sous la dénomination "argile scolaire", par exemple chez Géant-beaux-arts, à 14 € le pain de 10 kg.

 

Attention à ne pas prendre l'argile qui sèche sans cuisson.


 Partons d'un fossile qu'on aimerait bien étudier en classe

Il nous suffit de le presser fortement contre le pain d'argile.


Ah... celui-là est moyen, il en manque un bout...

... Qu'à cela ne tienne, on recommence autant de fois qu'on veut.



A l'étape suivante, on prépare du plâtre sans attendre que l'argile sèche (d'ailleurs, il ne vaut mieux pas, si on veut s'en resservir un jour).

Remarque : on peut remplacer le plâtre par l'alginate, qui est un produit plus cher, mais qui convient pour les volumes complexes ou les formes molles.



Remplir les moules...

(niveau de compétence : maternelle)


Un autre exemple d'utilisation, avec le même type d'argile.

Et voilà le travail...


Certes, avec un pain d'argile, on réalise guère plus que 4 à 8 fossiles selon la taille. Il faudra donc recommencer si on veut se constituer une collection pour une classe entière.

La solution est de faire participer des élèves volontaires lors d'un atelier sur l'heure du repas par exemple.


Penser à bien enfermer le pain d'argile après usage si on veut pouvoir s'en resservir plus tard, car le produit sèche rapidement à  l'air.

Une astuce de Mickaël Muller (académie de Lille) : Pour conserver le pain d'argile plus longtemps et éviter son dessèchement faites comme les potiers, emballez le dans un torchon humide puis conservation dans le bac à légumes du frigo de votre labo !